Home Blog intineraire d'une sculpture gâtée
intineraire d'une sculpture gâtée

la-tendresse-1-ebauche(Gâtée par un papa amoureux : moi, quelques amis qui ont déjà décidé de l’adopter et des tontons-fondeurs qui connaissent leur boulot d’accoucheurs sur le bout des doigts.)

Bon, alors, une sculpture ça démarre comme une toile ...


la-tendresse-1-ebaucheEtape 1 : Une vision, un flash, une idée

« ça serait joli de faire un rêve de couple, ou un couple de rêve! »

Etape 2 : quelques dessins

Quelques dessins juste pour voir, pour réfléchir…

Ensuite, c’est plus proche du dessin que de la peinture : proportion, anatomie…

Etape 3 : De la terre et on malaxe

De la terre et on malaxe, on triture, on caresse. Tout va bien ! La petite nana apparaît, accrochée à son homme, mais elle a trop de fesses, alors on rabote, on re-triture…

Et puis miracle, tout marche, elle est câline, il est solide, les cheveux sont très bien, l’anatomie a l’air respectée et la tête inclinée du gars donne toute la tendresse bien comme il faut. Bon, en vrai, ça prend un peu plus de temps que ça !

la-tendresse-2-la-terreEtape 4 : on y va, on y va pas ?

J’allume une lampe au-dessus de la petite sculpture (évidemment c’est la nuit) et je regarde, je réfléchis : « ouais…ça existe…ça vaut le coup de la faire…  c’est important de la faire : Ce moment que je sculpte, tout le monde le connaît, l’a connu ou le connaîtra et c’est pour le trouver, ou le retrouver, qu’on se lève le matin, pour ça qu’on bosse…

Je re-regarde sous tous les angles et puis je vais me coucher : C’est décidé je vais la faire !

 

 

Etape 5 : Je cherche un fondeur

Je cherche un fondeur, je tombe sur Mr Frédérique MICHEL de la fonderie des cyclopes à Libourne (j’habite La Rochelle), je lui envoie des photos, il m’envoie un devis, je lui donne mon ok et on se prend un RDV pour le lendemain. Déjà j’aime bien, on va vite !

la-tendresse-2-fonderie la-tendresse-4-autre-oeuvrela-tendresse-5-le-four la-tendresse-3-fondeur 

Etape 6 : Du bronze pour ma première sculpture

Je me promène dans le Bordelais et j’arrive : un hangar-usine-bureau-entrepôt au milieu d’un terrain-vague-parking.

Poignée de main de Mr Michel : tête de chef comptable mais en version souriante, avec des yeux amusés; blouse d’artisan plombier. Il est aux prises avec de l’administratif. Il me met entre les mains de son associé Nicolas Durand : un costaud qui a du remuer des tonnes de ferraille, lui aussi souriant (voir photo !). On est parti pour la visite: ferraille, poussière, scories et au milieu de tout ça une jolie fille en bronze noir avec une jambe cassée, une cerise rouge de 60cm et des têtes de mort. Pour le mobilier: des bouteilles de gaz king size, des étagères pleines de sculptures en cours, des fours tout droit sortis des albums de Tardi et un bureau « directorial » comme celui de Kad Merad dans "Bienvenue chez les Ch’tis".

Pour les hommes : des gars en bleu de travail avec des chaussures de sécurité et des doigts de fée ainsi qu'une jolie patineuse aux prises avec une patine turquoise. Toute une usine qui crée de la beauté !


la-tendresse-6-autres-oeuvresla-tendresse-7-demoulagela-tendresse-8-fin

 

Ils sont OK pour me faire ma sculpture. Ils m’expliquent bien tout. Ils savent tout. Elle sera jolie !

La suite bientôt: quand ils me rappelleront pour que j’aille valider, voir corriger, la cire qui permettra de faire les moules des tirages définitifs…

Vous pouvez aussi voir le rendu de cette première oeuvre dans la partie sculpture du site. Cet article est le premier de ma serie "intineraire d'une sculpture gâtée". Cliquez ici pour voir les deux autres articles décrivant le parcours de ma sculpture "la tendresse", de la feuille de dessin, à la fonderie.